Accueil Blog - Article

BLOG ARTICLE

Une psychothérapie peut-elle soigner une maladie psychosomatique ? À Paris 9


Article : 07 11 2020

Le terme psychosomatique est fréquemment utilisé dans le langage courant pour exprimer l'idée qu'il y aurait une influence du psychisme sur le corps. Aujourd'hui il existe des psychistes – psychologues, psychothérapeutes, psychanalystes, psychiatres – qui se présentent comme psychosomaticiens. Ainsi, une psychothérapie peut-elle soigner une maladie psychosomatique ?

Si vous souffrez d'une maladie organique ou de symptômes corporels et que vous souhaitez engager une psychothérapie voire une psychanalyse, vous pouvez prendre rendez-vous pour une consultation dans mon cabinet situé à Paris 9.

Le terme de « maladie psychosomatique »

Le terme de maladie psychosomatique a été utilisé notamment dans le cadre d'une recherche d'un courant de la psychanalyse voulant spécifier les modalités du cadre thérapeutique adapté aux patients dits psychosomatiques. Différentes conceptualisations sont développées différenciant les somatisations bégnines ou maladies graves, les troubles psycho-fonctionnels des maladies organiques. Selon certains représentants de cette école, la psychanalyse ne serait pas adaptée au malade grave.

Au RPH, nous ne parlons pas de maladies ou de patients psychosomatiques mais repérons lorsqu'un être souffre d'un symptôme relevant du champ psychique, corporel ou organique. Angoisse, maladie de basedow, cancer, eczéma, dépression, colopathie fonctionnelle, troubles obsessionnels compulsifs : ces symptômes s'expriment dans des champs différents.

Un patient psychosomatique peut-il faire une psychothérapie ou une psychanalyse ?

Pour les psychothérapeutes et psychanalystes du RPH, le symptôme – qu'il soit psychique, corporel ou organique – est pris en compte mais il ne permet pas de poser un diagnostic structurel ni d'anticiper le déroulement de la cure. Ainsi, toute personne qui souffre de ses pensées, dans son corps ou dans son organisme peut débuter une psychothérapie voire entrer en psychanalyse si son désir est au rendez-vous. L'association libre du patient ou du psychanalysant permettra de s'orienter cliniquement. Ainsi, nous n'envisageons pas de personnalité ou de structure psychosomatique.

Maladie organique, souffrances corporelles : une alerte

Si l'association libre est centrale pour s'orienter cliniquement, le symptôme corporel et d'autant plus celui organique doit être pris en compte comme un signal d'alerte par le clinicien. Associé aux traitements médicaux voire chirurgicaux, il sera nécessaire de demander à l'être – en position de patient ou de psychanalysant – de s'impliquer d'autant plus sérieusement dans sa cure. Cela passe notamment par la proposition d'augmenter les séances et de respecter scrupuleusement la règle de d'association libre des pensées, du corps et des rêves.

La psychothérapie avec psychanalyste et la psychanalyse peuvent permettre à un malade, un patient ou un psychanalysant de construire une autre manière de vivre voire d’exister.

Photo : Bill Oxford. Source : Unsplash

Si vous souhaitez engager une psychothérapie à Paris 9, contactez Diane Sourrouille au 01.73.77.20.99.

Mes coordonnées

Psychothérapeute Paris
Diane Sourrouille
40, rue des Martyrs - 75009 Paris

01 73 77 20 99


diane.sourrouille@gmail.com

Le cabinet de psychothérapie et psychanalyse est ouvert :
Du lundi au vendredi : 8h-20h30
Le samedi : 8h30-13h

En cas d'urgence, vous pouvez me contacter au : 06 26 90 13 67

Venir à mon cabinet

Métro :

Ligne 12 : Saint-Georges
ou Notre-Dame-de-Lorette
Ligne 7 : Le Peletier
Ligne 2 : Anvers
Ligne 13 : Liège

RER :

RER D - RER E : Gare du Nord
RER E : Gare du Nord ou Gare Saint-Lazare

Bus :

26, 30, 32, 42, 43, 54, 67, 74, 85

Ma localisation

plan google du psychothérapeute

Me retrouver

Liens utiles



Prendre rendez-vous en ligneDoctolib