Accueil Psychotherapeute Projet Professionnel
Certification diplôme psychothérapeute
image paiement su psychothérapeute
Image psychothérapeute pour chacun
Image démarche psychothérapeutique certifiée

Me contacter :
06 26 90 13 67


Comment choisir son psy à Paris ?

Aujourd'hui de nombreuses formes de thérapie sont proposées notamment dans le domaine du bien-être psychique et corporel. Ces approches peuvent impliquer des massages ou de la méditation, des exercices à faire chez soi mais également le fait de parler. Cette abondance de méthode a aussi favorisé une grande variété de termes pour nommer le praticien qui les exerce, aujourd'hui souvent désigné indifféremment par le terme de psy. Coach, thérapeute psychocorporel, praticien en psychologie positive, comment s'y retrouver dans toute ces propositions qui se présentent toujours comme des solutions rapides et efficaces face aux maux de chacun.
Se pose alors la question : Comment choisir son psy à Paris ? Ici je vous propose de revenir sur ce qui différencie les psychistes que sont le psychologue, le psychothérapeute, le psychanalyste et le psychiatre, notamment à partir des enseignements de la psychanalyse.


Psychologue - Psychothérapeute – Psychanalyste - Psychiatre à Paris

Le psychologue


Image main d'un psychiatre

En France, le titre de psychologue est protégé et reconnu par l'État, il est délivré après validation d'un cursus universitaire de cinq ans en psychologie. Le futur psychologue étudie différentes approches théoriques qui visent à comprendre et expliquer le comportement humain. Les champs de réflexion proposés sont très divers allant de la psychologie cognitive ou sociale à la psychologie clinique. L'enseignement de concepts psychanalytiques est aussi proposé dans certains cursus, notamment parisiens. Cela donne lieu à l'existence de nombreuses spécialités en psychologie : psychologue du travail, neuropsychologue, psychologue du développement, sociopsychologue… Durant ces études, l'étudiant en psychologie va aborder tant les thèmes de la psychologie de l'adulte, la psychopathologie de l'adolescent que du développement de l'enfant, les toxicomanies, la périnatalité, les psychoses, les névroses, des tests psychométriques et projectifs, les troubles somatiques, etc.

En parallèle d'une formation théorique, le psychologue effectue des stages durant ses études mais cela ne signifie pas qu'il ait été formé au maniement du transfert pour autant. Le terme de psychologue clinicien est utilisé lorsque le psychologue a suivi une spécialisation en psychopathologie - psychologie clinique. Le psychologue clinicien n'est pas formé à la psychothérapie avec psychanalyste et à la psychanalyse bien qu'il puisse être plus sensibilisé que d'autres psychologues aux effets de l'inconscient.
Afin de pouvoir assurer des cures en étant mis à la position de psychothérapeute pour un patient ou de supposé-psychanalyste pour un psychanalysant, le psychologue doit compléter sa formation en dehors de l'université. Il devra se former au sein d'une école de psychanalyse et engager une psychanalyse personnelle.

Le psychothérapeute


Image main d'un psychiatre

Depuis quelques années, le titre de psychothérapeute fait partie des titres protégés par l'État en France, à l'instar de celui de psychologue et de psychiatre. Votée en 2004, le titre de psychothérapeute n'est contrôlé par une véritable réglementation et des propositions de formations universitaires que depuis que son premier décret d'application est entré en vigueur en 2010. Les différents décrets appliqués aujourd'hui permettent principalement aux psychologues, aux psychanalystes et aux psychiatres d'être inscrits sur le registre des psychothérapeutes.

Le psychothérapeute est celui qui est attendu, par le patient, à pouvoir donner des réponses, des conseils et des indications. Ainsi, le médecin généraliste, le psychiatre, le psychologue ou le thérapeute psychocorporel peuvent tous occuper cette position aux yeux d'un patient. Mais si le psychothérapeute est formé à la psychanalyse, il pourra, bien que mis en position de psychothérapeute par le patient qui le rencontre, ne pas se croire à cette place de celui qui sait. S'il s'est formé dans une école de psychanalyse rigoureuse, il pourra proposer une psychothérapie avec psychanalyste afin de nourrir le désir de savoir chez le patient sur ce qui le fait souffrir.

Le psychanalyste


Image main d'un psychothérapeute

Le psychanalyste est le seul à être formé spécifiquement pour supporter la position de psychothérapeute pour un patient sans nourrir la relation imaginaire ou de psychanalyste pour un psychanalysant. Il est formé par une école de psychanalyse et il doit effectuer sa propre psychanalyse. Au sein de l'école de psychanalyse, il va échanger avec ses pairs sur son travail clinique et donc faire preuve de son sérieux. Il organisera aussi une supervision ou un contrôle. Avec ce dernier, il pourra aborder des questions techniques sur la psychanalyse.
Cette formation rigoureuse qui implique que le futur psychanalyste participe à des séminaires, réunions cliniques, colloques, qu'il écrive des articles, assure des groupes de travail n'est valable que s'il poursuit sa propre psychanalyse et qu'il reçoit des patients et des psychanalysants. Sans clinique, la théorie ne peut être critiquée, affinée et inversement.
Le psychanalyste aura, par ailleurs, reçu une formation de psychologue ou de psychiatre. Ces formations ne sont pas suffisantes pour opérer avec le dispositif psychanalytique. Seul le complément d'une formation dans une école de psychanalyse associé à une psychanalyse personnelle peut permettre d'assurer des psychothérapies et des psychanalyses.

Le psychiatre


Image main d'un psychanalyste

Le psychiatre a une formation médicale avec une spécialisation en psychiatrie. Il est formé par une faculté de médecine dans le cadre d'un cursus général de médecine pendant six ans puis quatre ans pour sa spécialisation en psychiatrie. Il a étudié le traitement des maladies mentales mais également toutes les situations de souffrance psychique chez l'individu, notamment lorsqu'elles nécessitent d'après lui une médication. Il propose donc un traitement par voie médicamenteuse afin d'apaiser certains symptômes tels que la dépression, les hallucinations, l'angoisse, l'anxiété, l'insomnie. L'histoire de la psychiatrie française montre que des hommes sensibles à la détresse humaine n'ont pas voulu se limiter à enfermer ceux que l'on nommait les fous, mais ont voulu construire une manière d'humaniser l'accueil de la folie, de la détresse psychique.
La formation du médecin psychiatre ne l'oblige pas à être formé à la clinique psychanalytique. S'il souhaite proposer des psychothérapies et des psychanalyses, il va se tourner vers une école de psychanalyse et engager sa propre psychanalyse. Il y engagera, tout comme peut le faire un psychologue, une formation spécifique à la technique psychanalytique afin d'assurer des cures en étant mis à la position de psychothérapeute par un patient ou de psychanalyste avec un psychanalysant.
Selon la cartographie proposée au RPH par Fernando de Amorim, il n'est pas envisageable d'occuper cliniquement deux positions, - psychiatre et psychanalyste - ou -psychologue et psychanalyste -. Cela n'empêche pas qu'une formation de psychologue ou de psychiatre soit demandée aux cliniciens du RPH.

Mes coordonnées

Psychothérapeute Paris
Diane Sourrouille
40, rue des Martyrs - 75009 Paris

01 73 77 20 99


diane.sourrouille@gmail.com

Le cabinet de psychothérapie et psychanalyse est ouvert :
Du lundi au vendredi : 8h-20h30
Le samedi : 8h30-13h

En cas d'urgence, vous pouvez me contacter au : 06 26 90 13 67

Venir à mon cabinet

Métro :

Ligne 12 : Saint-Georges
ou Notre-Dame-de-Lorette
Ligne 7 : Le Peletier
Ligne 2 : Anvers
Ligne 13 : Liège

RER :

RER D - RER E : Gare du Nord
RER E : Gare du Nord ou Gare Saint-Lazare

Bus :

26, 30, 32, 42, 43, 54, 67, 74, 85

Ma localisation

plan google du psychothérapeute

Me retrouver

Liens utiles



Prendre rendez-vous en ligneDoctolib